Les Maisons : Styles > Maison BBC Basse Consommation > Bbio RT 2012 : Définition, exemple | Architecte-PACA.com

Bbio RT 2012 : Définition, exemple | Architecte-PACA.com

Bienvenue sur Architecte-PACA.com Le BLOG ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute recevoir « le Guide GRATUIT des 10 Erreurs à Éviter pour Dessiner son Plan de Maison », Cliquez alors ICI >>La nouvelle réglementation thermique de Janvier 2013 et le Bbio : Que signifie le Bbio dans la RT2012 ? Comment se calcul… Lire la suite »

bbiomax-france

La nouvelle réglementation thermique de Janvier 2013 et le Bbio :

BBIO-RT-2012-CALCUL-EXEMPLE

Que signifie le Bbio dans la RT2012 ? Comment se calcul le Bbio ?

Ou trouver le Bbio ? Définition et exemple concrets

Architecte-PACA.com vous explique tout cela.

La définition du Bbio :

Le Bbio est un raccourci pour exprimer le terme Besoin Bioclimatique. En toute logique c’est ce que faisaient nos anciens lors de la conception de leurs habitations, seules les normes et niveau à atteindre sont à présent cadrés et réglementés.

Le Bbio précise la nécessité d’atteindre des performances sur les points suivants :

  1. La compacité (permet de limiter les surfaces déperditives extérieures et les ponts thermiques)
  2. L’orientation est l’un des points les plus importants d’une maison, privilégier les apports naturels tels que ceux du soleil principalement
  3. L’enveloppe extérieure doit être performante pour limiter toutes les dépenses énergétiques inutiles par une perméabilité à l’air contrôlée et limitée

Comment atteindre le Bbio demandé ?

A l’issu de la demande de permis de construire accompagnée de son attestation un Bbio en ressort, mais comment atteindre le Bbio fourni dans l’attestation ?

Tout dépend donc de la conception de la maison dans ses détails techniques de mise en oeuvre même au niveau des phases initiales. Un dessin de maison bien dessinée optimisera et se conformera rapidement aux attentes de ces nouvelles normes thermiques.

L’architecte est l’interlocuteur idéal pour permettre une conception parfaitement conforme.
L’agence Pascal CAMLITI Architecte utilise pour cela le logiciel ARCHIWizard afin de répondre aux exigences réglementaires.

C’est sur la base d’une conception bien pensée et optimisée qu’une maison atteindre la Bbio demandé.

Ou trouver le Bbio ?

Le Besoin Bioclimatique (Bbio) est une résultante d’un calcul définit par la RT2012 selon les zones géographiques de la France (Huit zones climatiques H1a, H1b, H1c, H2a, H2b, H2c, H2d et H3) et divers éléments complexes.

Le calcul du Bbio est celui-ci en termes simples le Bbio = 2 x le Besoin en Chaud + 2 x le Besoin en Froid + 5 x Le Besoin d’éclairage

Vous trouverez ci-dessous la liste des départements avec le zonage H correspondant :

DÉPARTEMENT
01 – Ain  H1c
02 – Aisne H1a
03 – Allier H1c
04 – Alpes-de-Haute-Provence  H2d
05 – Hautes-Alpes  H1c
06 – Alpes-Maritimes H3
07 – Ardèche H2d
08 – Ardennes  H1b
09 – Ariège H2c
10 – Aube H1b
11 – Aude H3
12 – Aveyron H2c
13 – Bouches-du-Rhône H3
14 – Calvados H1a
15 – Cantal H1c
16 – Charente H2b
17 – Charente-Maritime H2b
18 – Cher H2b
19 – Corrèze H1c
2A – Corse-du-Sud H3
2B – Haute-Corse H3
21 – Côtes-d’Or H1c
22 – Côtes-d’Armor H2a
23 – Creuse H1c
24 – Dordogne H2c
25 – Doubs H1c
26 – Drôme H2d
27 – Eure H1a
28 – Eure-et-Loir H1a
29 – Finistère H2a
30 – Gard H3
31 – Haute-Garonne H2c
32 – Gers H2c
33 – Gironde H2c
34 – Hérault H3
35 – Ille-et-Vilaine H2a
36 – Indre H2b
37 – Indre-et-Loire H2b
38 – Isère H1c
39 – Jura H1c
40 – Landes H2c
41 – Loir-et-Cher H2b
42 – Loire H1c
43 – Haute-Loire H1c
44 – Loire-Atlantique H2b
45 – Loiret H1b
46 – Lot H2c
47 – Lot-et-Garonne H2c
48 – Lozère H2d
49 – Maine-et-Loire H2b
50 – Manche H2a
51 – Marne H1b
52 – Haute-Marne H1b
53 – Mayenne H2b
54 – Meurthe-et-Moselle H1b
55 – Meuse H1b
56 – Morbihan H2a
57 – Moselle H1b
58 – Nièvre H1b
59 – Nord H1a
60 – Oise H1a
61 – Orne H1a
62 – Pas-de-Calais H1a
63 – Puy-de Dôme H1c
64 – Pyrénées-Atlantiques H2c
65 – Hautes-Pyrénées H2c
66 – Pyrénées-Orientales H3
67 – Bas-Rhin H1b
68 – Haut-Rhin H1b
69 – Rhône H1c
70 – Haute-Saône H1b
71 – Saône-et-Loire H1c
72 – Sarthe H2b
73 – Savoie H1c
74 – Haute-Savoie H1c
75 – Paris H1a
76 – Seine-Maritime H1a
77 – Seine-et-Marne H1a
78 – Yvelines H1a
79 – Deux-Sèvres H2b
80 – Somme H1a
81 – Tarn H2c
82 – Tarn-et-Garonne H2c
83 – Var H3
84 – Vaucluse H2d
85 – Vendée H2b
86 – Vienne H2b
87 – Haute-Vienne H1c
88 – Vosges H1b
89 – Yonne H1b
90 – Territoire de Belfort H1b
91 – Essonne H1a
92 – Hauts-de-Seine H1a
93 – Seine-Saint-Denis H1a
94 – Val-de-Marne H1a
95 – Val-d’Oise H1a

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Maison BBC et son prix | Architecte en PACA

Le calcul du Bbio est une formule technique qui ne sert à rien de connaitre sauf à être thermicien !

Le besoin bioclimatique conventionnel d’un bâtiment noté Bbio, est la somme pondérée des besoins conventionnels en énergie pour le chauffage, le refroidissement et l’éclairage artificiel.
Il est sans dimension et exprimé en nombre de points. Le coefficient Bbio est calculé, sur une année, en utilisant des données climatiques conventionnelles pour chaque zone climatique, selon les modalités définies par la méthode de calcul Th-BCE 2012.

Dans tous les cas, il est important de retenir que le Bbio et la SHON RT sont liés.

Exemple de Bbio :

Comment s’affiche le Bbio ? Le Besoin bioclimatique est une valeur de type :

Bbio-bbiomax-RT2012

Vous avez des questions ? souhaitez des éclaircissements… usez et abusez du cadre ci-dessous. N’oubliez pas de partager cet article sur vos réseaux sociaux préférés 😉

Bbio RT 2012 : Définition, exemple | Architecte-PACA.com
5 (100%) 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mes conseils et avis vous ont aidés, pour me soutenir, vous pouvez agir en cliquant ICI
50 Réponses à vos questions
Compagnon Damien

Température Intérieure Conventionnelle.

Rien à voir avec le confort malheureusement, elle peut être supérieure à 32°C et pourtant être valable. C’est la température journalière maximum atteinte par la zone chauffée, en été, moyennée sur la semaine la plus chaude. Elle est calculée en prenant en compte l’inertie de l’habitation, son isolation, ses protections solaires.. elle doit être inférieure à la température du même bâtiment modélisé en parallèle (en termes de volume) mais isolé de manière « classique » avec des protections « classiques » dans le même fichier météo. Bref on vérifie qu’a l’intérieur il fera un peu moins chaud que dans le même bâtiment construit dans ce qui pourrait être considéré comme une référence « basse » de ce que l’on sait construire aujourd’hui.
A savoir que le calcul de l’inertie est aujourd’hui mauvais, la prise en compte du déphasage inexistante, les ombrages et calculs de fateur solaires des parois foireux, les scénarios d’occupation/protections solaires/ventilation inchangeables et pris par défaut dans les calculs, et que par conséquent cette valeur réglementaire ne présume en rien d’une réalité dans le bâtiment étudié. Seule une véritable simulation thermique dynamique permet une prise en compte précise de tous ces paramètres, et tenter de modéliser la réalité d’une surchauffe estivale dans une habitation.

Répondre
JF BAYON

Calcul du Tic :

quelle est sa définition?
T =
I=
C=

Merci

Répondre
madeleine

bonjour
Il me semblait avoir compris que actuellement le test d’étanchéité à l’air n’était pas systématique , les menuiserires aurait un clasement en amont ( en usine )
qu’en est-il ?
merci

Répondre
Pascal CAMLITI

Bonjour,

Effectivement le test d’étanchéité n’est pas systématique selon le type de projet. Dans une construction neuve, le test doit être effectué, dans le cadre d’une extension selon la taille de la communication, celui-ci n’est pas systématique.

Répondre
Mohamed

Bonjour,

Je dois expliquer à quoi correspond le BBio et le lier aux besoins « réel » du bâtiment et dans ce cadre je souhaite comprendre la manière dont est calculé le BBio.
Mes questions principales sont les suivantes:
_Le code de calcul du BBio est il disponible?
_Le BBio est sans dimension, alors comment peut-il être lié aux besoins « réel » du bâtiment?
_A quoi corresponde les coefficients pondérateur des différents postes de besoin et pourquoi des écart aussi important, 5 pour l’éclairage et 2 pour le chauffage et le rafraîchissement?

Pour ma part le BBio est très abstrait (nombre sans dimension, coef pondérateur du simple au double…) et il est donc très peu utilisable dans la conception d’un bâtiment.

Merci par avance de votre réponse.

Cordialement,

Mohamed

Répondre
ciol

Bonjour,

Encore et encore des lois pour nous faire payer des bureaux d’études de toutes sortes, et surtout entraver l’auto constructeur (c’est inadmissible il ne fait pas tourner notre beau système économique…)je ne suis pas forcément contre ces messieurs les …thermiciens…mais qu’on nous laisse le choix de faire appel à eux plutôt que les imposer

Répondre
Pascal CAMLITI

Bonjour, Je comprends votre frustration, mais encore une fois en France les règles ne sont pas appliquées si elles ne sont pas imposées. Cela ne vient pas forcément que du(des) gouvernement(s) mais bel et bien des citoyens qui cherchent par tous moyens à se substituer aux lois.
Nous aimerions bien que tout soit clair et limpide, mais nous nageons en eaux troubles par fautes de certains qui se moquent éperdument des règles d’une nation.

Répondre
Compagnon Damien

Je me permet également d’ajouter ceci:
-Ce n’est pas la planète que nous devons sauver, mais bien l’espèce humaine. La planète n’a pas besoin de nous pour tourner.
-Je ne sais pas d’ou vous tirez vos 30% de surcoût. Les études montrent plutôt un chiffre de 15 – 20%. Ce n’est pas un surcoût selon moi, mais le prix à payer pour une bonne mise en oeuvre, durable et pérenne. De plus les économies générées à moyen et long terme permettent d’éponger tout ou partie de cet investissement.
– Pensez tout de même que l’auto construction va certainement vous générer des surcoûts importants. Le temps que vous passez sur votre chantier (et donc pas ailleurs) est en premier lieu un élément à chiffrer. En allant chercher les « experts » des grandes surfaces de distribution, vous allez très certainement réaliser des non-économies. En voulant faire par vous même vous n’êtes pas en mesure de négocier les prix, bénéficier de réductions de masse, sauf si vous êtes lancé dans un projet de commande groupée. En auto construction on met « plus pour être sur » vous dépassez également un budget mieux calibré, qui serait calculé au plus juste.
– Aujourd’hui, la RT2012 à crée plus d’emploi qu’elle ne peut en faire perdre, ne vous inquiétez pas.

Je respecte néanmoins profondément votre désir d’auto construction, qui je pense, est le meilleur moyen d’obtenir ce que l’on veut (on n’est jamais mieux servi que par soit même). Si vous avez les compétences et le temps pour construire votre maison, il est évident qu’il faut le faire. Malgré tout, et en général, on dit qu’il faut en construire deux, ou trois pour arriver à avoir ce que l’on souhaite réellement. C’est pourquoi je vous invite à ne pas faire l’impasse du moindre euro sur le conseil et l’accompagnement, c’est ce qui vous permettra au final de vous rapprocher le plus possible du projet que vous aviez imaginé..

Répondre
Compagnon Damien

Mr Mullier

Tout d’abord merci pour les « soit-disant experts ».
Je rappelle tout de même quelques points :
– Lors d’un calcul thermique le BET doit travailler suivant des informations que le Maître d’Ouvrage certifie être celles qu’il pense mettre en oeuvre.
– Le BET ne va pas réaliser les travaux. Il ne peut donc être tenu responsable de la mauvaise ou non-réalisation de ses préconisations.
-C’est donc bien le MO qui s’engage à respecter la RT2012, et donc doit signer l’attestation.
– Le BET est soumis à une assurance décennale. Il s’engage sur le résultat de son calcul, et en cas de problème, le contrat qui le lie au MO peut tout à fait servir à se retourner contre lui.
– Pour bénéficier d’une décennale, il faut tout de même présenter un diplôme en rapport avec l’activité que l’on souhaite exercer.
– C’est également à vous de faire le tris des experts afin de choisir celui qui répondra au mieux à vos attentes. Bien souvent, vouloir tout presque gratuitement revient à aller chercher du loww cost dans un grand magasin. On en a général pour son argent. Jamais plus.
– Une étude complète (Bbio+CEP) est vendue 700€ TTC en moyenne. Une test 400€ TTC. Un contrôle de fin de chantier, 200€ TTC avec le DPE fourni. Soit 1300€ en moyenne pour des projets de minimum 150 000€. Je ne pense pas que ce coût soit réellement le cœur du problème. De plus je rappelle que depuis 2007, l’étude thermique en construction neuve est obligatoire. (le DPE est obligatoire, et nécessite un résultat d’étude thermique pour être réalisé, ou que le projet respecte les STR sur RT-bâtiment, ce qui dans la plupart des cas donne un projet non-conforme, et donc nécessite finalement une étude thermique pour valider le projet. Essayez par vous même.)
– Enfin le point le plus important : le code de la construction indique qu’en France, il est formellement interdit d’être à la fois juge et parti. Pourquoi vous donnerait – on le droit de juger vous même votre projet? Les professionnels sont la pour vous conseiller, et vous accompagner. Je pense que vous ne vous improvisez pas tous les jours garagiste, puis médecin, puis boucher, puis boulanger, etc.. Personne ne possède la science infuse. Et vouloir exercer un métier qui n’est pas le nôtre (oui thermicien, c’est un vrai métier..) ne vous permettra pas de penser à tous les détails que vous ignorez, à court et moyen terme engendrer des surcoûts bien plus importants que ces 1.5% supplémentaires, et probablement vous mettre face à des pathologies qui seront très délicates à traiter. Internet n’est souvent qu’un ramassis d’âneries, c’est pour cette raison que nous suivons sans cesse des formations spécifiques. C’est, je pense, cette plus-value que le gouvernement tente d’emmener sur les chantiers.

Répondre
MULLIER

Bonjour à tous .
Je suis sur un projet d’auto construction et moi aussi je me heurte à la Bbio . Je suis pour les économies d’énergies ,d’accord pour sauver la planéte , la construction que j’envisage est inférieur à 170 m2 je réalise mes plans et j’utilise les matériaux les plus performants en me fiant aux études réalisés par les fabricants. Il est inadmisible que nous ne pouvions pas réalisé le Bbio nous méme sans passé par des soi-disant experts donc , on ne sera jamais si l’étude que nous leurs avons confié est bonne .Nous restons responsable devant la loi des déclarations que nous avons signés au méme titre que les comptables ou les notaires qui se plantent dans leurs déclarations. Une chose est sures c’est toujours nous qui payons. Le cout suplémentaire de la nouvelle réglementation est de l’ordre de 30% du montant des travaux,nous sommes pret a faire cet effort ,mais nous imposés des calculs que personne ne controle ,la chapeau c’est fort; Je suis sur le point de renoncé à mon projet,je ne veux plus servir de vache à lait je m’excuse au prés des fournisseurs de matériaux à qui j’ai fais perdre du temps et de l’argent et aussi au prés du personnels qui risque de perdre leurs emplois fautes aux normes de plus en plus restrictive du BTP.

Répondre
Pascal CAMLITI

Bonjour, je conçois votre désarroi mais le montant d’une prestation d’un calcul Bbio est bas (environ 200€). Laisser tomber un projet pour cela me parait disproportionné.
Il doit y avoir autre chose, mais bon !
Il est évident qu’une sur couche de normes n’aide pas le bâtiment, je vous l’accorde.
Je suis attristé que vous baissiez les bras et vous souhaite une bonne journée.

Répondre
CIENTANNI

Bonjour

Je viens m’impliquer dans la nouvelle régementation 2013 qui s’applique et s’appelle rt 2012.
En contradiction avec 2 rejets de mon dépots de permis de construire pour manquement de formulaire.
L’instructrice de mon dossier m’a affirmer que c’était gratuit.
Les démarches sur -www.rt-batiment.fr et bien bon courage.
Pensant avoir trouver la solution j’ai renvoyer mon dossier avec un document officiel qui est valable pour une construction neuve et agrandissement allant jusqu’à 180 m2.
Cette fonctionnaire m’a refuser ce document en me demandant l’autre qui corespond à une construction indépendante de 1000m2 et plus.
Pour avoir ce formulaire il faut entrer un fichier(….)
Je viens d’abandonner les recherche.
Suite à une recherche qui est un communiqué de presse du journal officiel. La réglementation n’est pas appliquabe jusqu’au 23 juillet 2013.
Je suis dans une impasse avec un devis de 1300euros pour de la paperasse avant travaux.
Merci de me donner votre avis

Répondre
Jérémy

Bonjour,

Concernant la RT 2012, il est écrit que « la surface totale des baies, mesurée au tableau est supérieure ou égale à 1/6 de la surface habitable ».

Pour l’arrêté du 26 octobre 2010: « une baie est une ouverture ménagée dans une paroi extérieure servant à l’éclairage, le passage ou l’aération. Un paroi transparente ou translucide est considérée comme une baie ».

Ma question est : la surface de la porte d’entrée (même opaque) est-elle prise en compte dans le calcul de ces 1/6 ?

Certains bureaux d’études thermiques me répondent oui (considérant que toutes les ouvertures, même opaques, sont prises en compte), alors que d’autres non (pour eux seulement les surfaces vitrées, ou seulement la surface vitrée de la porte d’entrée et non pas la surface totale).

Il est étonnant que tous les logiciels n’arrivent pas au même résultat…

Répondre
Pascal CAMLITI

Bonsoir,

Concernant les informations dont nous disposons à l’heure actuelle, voici les règles applicables :

Pour résumer simplement les textes :

Les surfaces qui entrent dans le calcul de surface de baie obligatoire sont : les fenêtres, les parois transparentes ou translucides et les portes (même opaques) donnant sur l’extérieur ;
La mesure de surface s’effectue au niveau des tableaux des baies ;
Les surfaces qui n’entrent pas dans le calcul de surface de baie sont les ouvertures des espaces tampons non chauffés (garages, combles non aménagés, véranda…) même donnant sur l’extérieur.

Cordialement

Répondre
Samy

Bonjour Pascal,

Je suis en charge de la surélévation d’un immeuble et je dois fournir le calcul du Bbio. Seulement un professionnel m’en demande 600€ et je suis déjà hors frais. Comme c’est mon premier chantier de maîtrise d’ouvrage j’aurais aimé ne pas dépasser le budget et donc faire ce calcul (Bbio) moi même, est ce possible ? (Je n’ai pas de logiciel type climawin)

Répondre
Xavier Gondran

Bonjour,

Dans le cadre d’un projet scolaire je dois réaliser une étude ayant un Bbiomax d’environ 63. A l’aide de climawin j’ai conçu mon bâtiment avec des matériaux standards et j’aimerais savoir l’astuce pour arriver à descendre mon Bbio d’environ 95.

Cordialement.

Répondre
Pascal CAMLITI

Bonjour, Il est préférable pour ce type de questions pointues et précises de vous adresser à un BET thermique, afin qu’il vous précise la bonne configuration au regard de votre projet et localisation précise.

Répondre
maddy

Bonjour,
Est ce que l’attestation qui est à fournir au dépot de permis de construire doit être faite par un BE certifié, ou non.

Répondre
Pascal CAMLITI

Bonjour, L’attestation à fournir au permis de construire pour la RT2012 doit être établit par une personne assurée et bénéficiant d’un logiciel validé par l’état. Il n’existe pas de certification à l’heure actuelle, mais il est tout de même préférable de se tourner vers des professionnels ayant les outils et compétences.

Répondre
Damien Compagnon

Pour toute autre complément vous pouvez envoyer votre demande à [modéré] Je suis bureau d’études thermiques, mais pédagogue avant tout, je répond aux sollicitations lorsque c’est possible.

Répondre
Pascal CAMLITI

Cher Damien, Je vous remercie pour vos compléments d’informations et conseils, mais nous n’acceptons pas de publicité via notre blog.
N’hésitez pas à répondre aux questions des internautes et inscrire le lien vers votre site internet lors des réponses. Nous déciderons alors d’afficher ou pas le lien permettant aux internautes d’accéder à vos coordonnées.
Je vous remercie de votre compréhension.

Répondre
Damien Compagnon

Il ne s’agissait pas là de publicité, mais je comprend. C’est plus l’aspect pratique. J’ai peu de temps pour scanner les forums, mais j’accepte volontiers de répondre aux questions. Je continuerai à répondre ici lors de mes passages. Merci, et désolé 🙂

Répondre
Pascal CAMLITI

Ne soyez pas désolé, mais nous filtrons beaucoup pour éviter d’être noyer par des démarchages et nuire à la lisibilité du blog 😉

Répondre
Valentin

Bonjour,

Est-il possible de calculer son Bbio soi-même au préalable, pour se faire une idée ? Existe-t-il des logiciels gratuits (même limités) ou une méthode de calcul ?

Répondre
Pascal CAMLITI

Bonjour,
Vous pouvez trouver une calculette Bbio après inscription sur le site d’un BET thermique très compétent.
Tout est indiqué clairement et facile d’accès. Attention, cette calculette n’est qu’une aide et n’équivaut pas à une étude complète réalisée par un professionnel.

Répondre
Damien Compagnon

Bonjour,
Attention, cette calculette ne peut fournir que le Bbio Max et le Cep Max de votre bâtiment. En aucun cas elle ne peut définir le Bbio. Il faut pour cela mouliner les surfaces déperditives, les apports solaires et internes, les régulations d’éclairage et la ventilation dans le moteur de calcul de la RT2012. Seuls les logiciels agrémentés par le CSTB peuvent effectuer ce calcul. La liste de ces logiciels est présente ici : -http://www.rt-batiment.fr/batiments-neufs/reglementation-thermique-2012/logiciels-dapplication.html

Répondre
Camille

Bonjour,

Je me trouve dans un cas un peu similaire au cas de Bbiomaldetête.
Je prépare mon permis de construire pour un extension de ma maison (pavillon de 1982, tout sauf étanche).
L’extension sera ouverte et communicante avec l’existant sur 6m de large.
De plus l’extension ne comportera pas de porte permettant l’installation de blow door.
Compte tenu de ces contraintes, je vois mal comment le test d’étancheité pourrait être réalisé correctement, et je ne peux donc pas m’engager sur un bbio < bbiomax que je ne pourrait pas faire vérifier.

L'administration reste sans réponse (avec les 2 mois d'expériences, ce sont nous les cobails).

Savez vous comment il faut procéder dans un tel cas, et vers quel pro je peux m'adresser afin de réaliser le test pour l'attestation de fin de chantier.

Merci pour vos éclairages,
Cdlt,

Camille

Répondre
Bbiomaldetête

Bonjour,

quels sont les sanctions si lors du contrôle d’étanchéité n’est pas bon et le bbio annoncé non atteint en fin de chantier ?
En particulier sur un projet d’extension de maison qui vieille de 30 ans n’est pas du tout RT 2012 …

Répondre
Pascal CAMLITI

Bonsoir, Concernant le non respect des déclarations d’urbanisme dont l’attestation RT2012 en fait partie à présent :

La loi prévoit des sanctions pénales allant jusqu’à 45000 euros d’amende et 6 mois d’emprisonnement pour les récidivistes

Cela laisse à réfléchir…. pour les petits malins signant des papiers à tort et à travers.
Concernant l’extension de maison vieille de plus de 30 ans, il faut étudier le cas, et une RT2012 par éléments semble la réponse.

Répondre
steph

Bonjour,

si je comprend bien, le coéficient Bbio est déterminé par l’étude termique du projet, donc en fin de projet il faut valider la construction par un test d’étanchéité et en plus prouver que le coéficient Bbio annoncé en début de projet est bien conforme à la RT2012, donc il faut réaliser deux étude thermique?

merci de votre aide et félicitation pour la qualité de votre site…!

Répondre
Pascal CAMLITI

Bonjour, la procédure de contrôle s’effectue en trois étapes :
– La conception avec étude thermique
– Le contrôle d’étanchéité a l’air en cours de chantier
– Le contrôle de fin de chantier

L’étude thermique ne se réalise qu’une seule fois sauf si des modifications ou changements de procédés ou produits se réalisent durant le chantier.
Il est donc préférable de conserver et réaliser strictement ce qui est convenu au permis.

Je vous remercie pour vos encouragements et félicitations. Pensez à diffuser sur tous les réseaux sociaux l’adresse du site architecte-PACA.com

Répondre
Younes

Bonjour,
Il semble que vous confondriez la RT2012 avec le label BBC. Il n y a ps de test d’étanchéité pour valider la conformité avec la RT2012…

Répondre
Pascal CAMLITI

Bonsoir, La RT 2012 oblige non seulement de rendre votre bâtiment très étanche à l’air, mais en plus, elle oblige de faire faire un test sur site par un opérateur autorisé et indépendant en fin de chantier pour en certifier la qualité.

Répondre
Damien Compagnon

Bonjour,
La procédure est la suivante :
Calcul du Bbio (étude partielle sur la base de ce qui doit être réalisé) au moment de la demande du permis de construire. La fiche standardisée permet l’édition de l’attestation à fournir au moment de la demande.
Calcul du Bbio, du Cep et du Tic (étude complète sur la base de ce qui à été réalisé) au moment de la fin du chantier.
Contrôle sur chantier par un organisme agrée, un diagnostiqueur ou un architecte (s’il n’a pas la mission de maîtrise d’oeuvre sur le chantier). C’est lui qui fourni les éléments nécessaires à l’attestation finale.
Normalement si vous passez par le même bureau d’études, le coût global de l’étude thermique en deux phase ne peut excéder celui d’une étude classique RT2005. Les saisies de la première phase servent de base à la deuxième phase, et le total ne représente pas beaucoup plus de travail qu’une étude pour un bâtiment BBC par exemple. Cela reste à confirmer par votre BET, et en fonction des tarifs qu’il pratique..

Répondre
Pierrick

Concernant la surface de vitrage minimale obligatoire (les 1/6 de la surface habitable), est ce que les portes d’entrées et de service donnant sur l’éxtérieur rentre dans le calcul ?

MERCI

Répondre
Pascal CAMLITI

Bonjour toutes les surfaces vitrées permettant un apport de lumière naturelle sont prisent en compte dans le calcul.
Exemple : un porte d’entrée comportant une partie vitrée créée un apport de lumière naturelle réduisant l’utilisation de l’électricité dans le hall, donc réalise une économie d’énergie.

Répondre
Pierrick

Merci, oui je comprends bien, mais pour l’étude thermique d’une maison de 110 m² habitable, il faudrait donc 18.35 m² de surface vitrée or pour ce projet il n’y a que 16 m² de surface vitrée,donc ne respecte pas cet aspect. Cela sans compter la porte d’entrée et de service mais qui ne comporte pas de partie vitrée.
Le logiciel Perrenoud indique pourtant que les 1/6eme de surface vitrée sont respectées (comptabilisant sans doute les deux portes dans le calcul)

Répondre
Pascal CAMLITI

Bonsoir, La surface de 1/6e de la surface SHAB est belle est bien cette surface à prendre en compte. Si un logiciel présente une incohérence de votre point de vue, il faut contacter le support technique et l’en informé afin qu’ils corrigent le tire.
Ce n’est pas chose anodine et un BUG sur un logiciel récent est toujours possible.
Soyez prudent et contacter le support technique avant de valider la démarche complète avant de déposer un dossier qui pourrait ne pas être conforme et ce voir attaqué par un tiers.

Répondre
Pierrick

Bonjour,
J’ai contacté une personne responsable du logiciel pour leur expliquer le problème et il m’a dit que c’était normal, parce qu’il ne s’agissait pas rééellement de 1/6 de surface vitrée mais plutôt d’1/6 de surface d’ouvrants et donc que les portes étaient comptabilisées même n’étant pas vitrées…

Pascal CAMLITI

Bonjour, Je reste dubitatif étant donné que dans le renseignement des typologies de matériaux certains logiciels demandent qu’il soit renseigné précisément les propriétés des couches successives (fenêtres incluses).
Enfin, si le support technique vous écrit noir/blanc que cela est valide… Il lui revient la responsabilité de ses écrits.

Damien Compagnon

Bonjour,
Au sens de l’arrêté, une baie est une ouverture ménagée dans une paroi permettant le passage, l’éclairage ou la ventilation. Il est dit également qu’une structure transparente est considérée comme une baie. Donc porte vitrées ou non, grilles de ventilation, pavés de verres, fenêtres et portes fenêtres, tout cela rentre dans la catégorie des baies, et donc dans le calcul du 1/6 de SV

Répondre
Priximmo

Je connaissais pas le BBio. Décidément je trouve que les normes sont de plus en plus étendues dans ce domaine.

Répondre
Pascal CAMLITI

Il est vrai que les nouvelles normes évoluent sans cesse et se tenir au fait des dernières évolutions n’est pas chose facile.
Il en va de même concernant les variations du prix de l’immobilier 😉

Répondre
-------------------------------------------------------------------------
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *